Fermer
Kwashi EliE.

À propos de moi

Kwashi EliE.

Le Logiciel Libre entre Web, Design et Administration Système par un Africain, OpenSource Evangelist

Retrouvez-moi sur

[🐧Open Source Evangelist]

Préc. Suiv.

Message de Wilfied NGuessan aux formateurs en Afrique

OpenMind 30-03-2018
    PARTAGER SUR:

Bonjour cher formateurs en Afrique, C'est avec grand respect que je vous fais cette note, étant moi-même passé un tant soit peu durant mon cursus par vos mains pour ma formation ; geste pour lequel je vous en serais toujours gré. Merci pour tout ce que vous m'avez offert depuis l'apprentissage à l'utilisation de la craie jusqu'aux saisies sur le clavier d'un ordinateur....

Je reviens à vous cette fois pour poser un certain nombre de questions qui jusque-là me tracas. Tout en espérant voir les choses changer ou s'améliorer principalement dans le cadre de la consolidation des acquis pour les générations passées, apprentissage pour les futurs. Je me demande pourquoi on enseigne toujours dans les établissements scolaires ou formation qualifiante des matières en informatique uniquement portée sur les sujets en rapport avec des logiciels payants et propriétaires : (Word, Excell, Win, etc.) Sachant que la majorité des apprenants sur nos territoires on difficilement la possibilité d'acquérir un ordinateur encore pouvoir s'acquitter des licences annuelles des systèmes, outils bureautiques qu'on leur apprend, pour ma part cela contribue d'une manière ou d'une autre à faire accroître le taux de mauvaises pratiques, car nous faussons quelque part dans le système et influençons tout le mécanisme, ne dit t'on pas qu'une petite fissure dans le mur suffit pour entrainer son écroulement ?

Voici le schéma que j'ai essayé de ressortir pour attirer l'attention de tous :

  • 1 - Formation des élèves à l'initiation non pas à l'informatique en général en touchant aux deux principales tendances, mais à parler uniquement de logiciel propriétaire
  • 2 - l'acquisition de ses logiciels propriétaires a un coût, mais le plus souvent les formateurs ne savent pas ou acheter les licences pour dire que les apprenants achètent les licences alors on se met tous aux vols avec le mot cracker les licences.
  • 3 - Cracker est un mot fort comme j'aime à le dire c'est le fait de voler en force au su de tous une sorte de brigandage des licences des logiciels et systèmes que les apprenants ne pensent jamais à payer par méconnaissance et manques de moyens.
  • 4 - Des apprenants sans éthiques c'est ce qui ressort des écoles dans la mesure où n'ayant pas pris l'habitude de payer se voient en train de frauder et petit à petit cultivent l'esprit de la fraude vu qu'ils "crackent" depuis leur formation.

J'aimerais bien que vous cogitiez à une autre procédure concernant la méthode afin de voir comment nous pourrons améliorer ou aider pour une société meilleure; En donnant un schéma de formation où vous enseignez les deux tendances de sorte à pouvoir choisir. Commencez par faire des formations portés sur Gnu/Linux, Libre Office, etc... qui sont eux des logiciels au format ouvert et qui offrent la possibilité aux apprenants n'ayant pas les moyens de pouvoir réaliser tout ce dont ils auront besoin sans toutes fois violer ou voler en clair en toute légalité.

C'est quoi les logiciels libres ?

Ce sont des logiciels qui vous permettent de savoir comment ils ont été conçus, puis vous donnent la possibilité de les modifier si vous le pouvez et les redistribuer sous toutes les formes y compris la version que vous avez modifiée.

Voilà ce qui serait l'idéal pour les apprenants en Afrique oui, on sortira un schéma qui saurait corriger les problèmes engrangés par la première procédure:

  • 1 – Formation aux deux tendances à l'informatique aux logiciels libres et propriétaires
  • 2 – Acquisition des logiciels-libres sans condition et de préférence ceux qui sont gratuits pour permettre aux apprenants de pouvoir s'y mettre sans avoir à subir de frais quelconques . Leur permettre aussi d'adapter les technologies à leurs réalités pour mieux faciliter le message de la formation.
  • 3 – Le mot cracker ne sera pas dans leur langage vu que les dangers seront déjà enseignés et les alternatives présentées depuis la base
  • 4 – Des apprenants avec une éthique vu qu'ils manipuleront des outils ouverts et libres de partage pour un système éducatif avec moins de fraude ce qui influerait la société en général.

J'espère que ce petit exercice que je me suis permis d'exécuter au travers de cette lettre ouverte à vous mes formateurs atteindra quelques entendements que ce soit. N’hésitez pas, penser à toucher à la question du logiciel libre pour de meilleures pratiques dans le domaine de la formation en Afrique. Mon Afrique lève les yeux vers le Logiciel Libre !

‏Source wilfriedn.ci


    LIBRE DE PARTAGER SUR:

Qu'en pensez-vous ?👇 Réagissez...