Fermer
Kwashi EliE.

À propos de moi

Kwashi EliE.

Le Logiciel Libre entre Web, Design et Administration Système par un Africain, OpenSource Evangelist

Retrouvez-moi sur

[🐧Open Source Evangelist]

Préc. Suiv.

Nom de code: FreeOffice2018 pour remplacer valablement Microsoft Office pour les usages personnels

Linux 18-05-2018 09:00
    PARTAGER SUR:
Au départ, cette note est un "fork" de l'article de Joey Sneddon publié sur OMGUbuntu (en anglais). Encore un clin d’œil à eux. Mais, je vous suggère de bien vouloir aller jusqu'au bout de cette note avant de sauter sur le téléchargement de ce superbe logiciel. 😉

Bavardage inutile... j'aime bien ça.

Aussi longtemps que je serai encore utilisateur de système desktop, je ne saurai me passer de quelques applications bureautiques. J'avoue, chaque utilisateur d'ordinateur en a besoin, peu importe le domaine d'activité. Ceci est un "pique" que je place directement à mon compère développeur web/mobile endurci et opensource evangelist têtu également, son excellence AmEklou qui supposerait n'avoir jamais besoin d'applications bureautique tant qu'il a ses navigateurs web et ses IDEs.😃 BREF!

Une bonne amie à moi me glissait la dernière fois lors du @FemalTechCamp-Lomé-2018 que "le truc avec l'open-source est que ça fait fuir les gens, parce qu'ils trouvent facilement de raison de dire que les outils ne permettent pas d'assurer la continuité de leurs anciennes habitudes", ceci, par exemple, avec les logiciels bureautiques. C'est à ça même que je veux en venir: en vérité, je pense plutôt que les gens préfèrent se convaincre de mieux voire de normal, ce qu'ils ont découvert en premier. Je lui fais mon coucou à elle, tata Nadège, coordinatrice de ce merveilleux projet FemmalTechCamp. CECI ÉTANT UNE GROSSE PARENTHESE...

J'écrivais sur une certaine alternative de Microsoft Office n'est ce pas?

Et oui, (revenons à nos moutons) je parlais de FreeOffice dans sa dernière version stable lancée cette année (2018). Loin d'être la seule alternative à MSOffice proposée par les communautés de développeurs et d'entreprises d’ingénierie informatique dans le monde, je crains qu'elle est en passe d'être THE BEST ALTERNATIVE. Tout de suite, j'ai été blazzé par les captures d'écran; OUI.. juste les screenshots, parce qu'à l'heure où je rédige cette note, j'ai lancé son téléchargement dans un terminal à coté de moi ici, et, ma superbe connexion internet MadeinTogo ne m'a pas encore permis de téléchargé ce petit fichier de 100Mo depuis déjà +1H, donc, je me contente des captures d'écrans 😊. Avant de découvrir ce fameux FreeOffice, je connaissais déjà WPS Office que j'ai pris le temps de tester l'année dernière sur un Ubuntu, mais je préférais toujours la gentille maman LibreOffice qui, avec sa dernière version6 me met encore bien.

Qui est derrière ce logiciel? Certainement pas Microsoft?

Bien vu: Microsoft n'est pas encore prêt à rendre "gratuite" sa suite de logiciels coûteuse jusqu'à croire qu'il la rende Libre.

FreeOffice est éditée par SOFTMAKER, une entreprise d’ingénierie informatique basée en Allemagne. Après plusieurs projets logiciels bureautiques réalisés, ils ont décidé de lancer cet outil gratuit à télécharger et à utiliser. le produit en vedette de cette boite est SoftMaker Office qui est disponible et compatible avec les systèmes Linux, Android, Microsoft, OSX avec une licence commerciale. D'après leur site, tous leurs logiciels sont appréciés surtout pour la convivialité qu'offre leur "interface utilisateur intuitive" et leur "compatibilité parfaite avec les formats de fichiers MSOffice".

En ce qui concerne FreeOffice2018

Il s'agirait s'agit d'une version majeure qui intégrerait plus de fonctionnalités et surtout supporterait tous les formats de MicrosoftOffice. Elle serait est disponible pour Linux comme pour Windows et requiert comme configuration optimale "tout PC avec un Linux 32 ou 64 bits", selon le site éditeur. FreeOffice serrait est de surcroît gratuite en téléchargement et gratuite pour son utilisation en privé et personnelle. Du moins, c'est ce que j'ai pu comprendre de la lecture de l'article de Joey sur OMGUbuntu mais surtout du site éditeur😇.

Entre temps, mon téléchargement est arrivé à terme: on remercie les divinités de l'internet au Togo.

Pour l'installer, il faut d'abord télécharger le package spécifique de votre environnement Linux depuis le site officiel. Ci-dessous, une liste des liens directs de chaque fichiers (pour ceux qui voudront bien profiter du téléchargement en console par $wget eux aussi); si non, je vous recommande de visiter le site freeoffice.com pour le télécharger: c'est important.

L'importance de le télécharger depuis le site se trouve où?

Et bien, pour ne pas trop traîner au niveau capturer ci dessous:

OH! N'EST CE PAS UNE CLÉ DE PRODUIT QUI EST DEMANDÉ LÀ? C'était pas sensé être gratuit?

Hahaaa.. Vous m'en donnerez des nouvelles: en principe, il s'agit d'une version limitée de leur suite bureautique low cost personnalisable pour des entreprises. Vous aurez à l'utiliser pour un moment donné gratuitement et d'en profiter de ses fonctionnalités d'usage personnel. En lançant le téléchargement, vous aurez besoin de fournir votre adresse email d'abord; cette adresse recevra une clé d'activation dont vous avez besoin après l'installation du produit. Notez que vous allez peut-être avoir besoin de vérifier dans votre spambox pour afficher ce message, d'après votre fournisseur

Ce que propose cette "mini-suite" bureautique c'est...

Après son installation, j'ai pu remarquer les 3 applications qu'elle offrait pour un usage personnel effectivement. Au delà de cela, l'interface se rapproche bien de Microsoft Office (j'avoue).

  1. Un logiciel de traitement de texte: TEXT MAKER
    L'alternative à Writer (LibreOffice) et Word (MicroSoft Office) est pas mal fait à première vue. Ce qui est sûr, je n'ai pas grande chose sous la main à essayer en bureautique donc, je n'ai fait que survoler vit-fè.

  2. Un logiciel tableur: PLAN MAKER
    L'alternative à Excel ne porte aucun nom se rapportant ni au tableur, ni aux feuilles de calcul... je ne sais pas pourquoi, mais bon. Pour autant, son interface est aussi bien réussi, je trouve. Je n'ai pas été loin dessus

  3. Un logiciel de présentation (slideshow): PRESENTATIONS
    Lui au moins porte le nom "Présentations" celui qui joue le rôle de substitut de Impress (LibreOffice) et de PowerPoint (MS Office)

Ce que je peux noter d'autre, c'est le support de tous les formats principaux de MS Office (.docx .xlsx et .pptx), l'exportation automatisé sous .PDF et .EPUB (qu'intègre bien LibreOffice). Et surtout, il faut que je dise ceci: les polices populaires de Microsoft y sont embarquées; personnellement, j'ai un petit problème avec ça si ces dernières ne sont pas Libres, mais bon.. Si non, les affectionados des glyphes d'Arial, Deja vu, Times New Roman, etc... vont retrouver le sourire. Un petit hic durant ma petite tournée de "testeur paresseux": la correction automatique du français n'est pas opérationnelle. Booff.. Je peux comprendre: les librairies pour ses dictionnaires doivent être différentes de celles de mon système. En creusant un peu sur le site officiel et d'abord dans les Préférences, cela devrait trouver une solution. Et enfin, FreeOffice18 n’enregistre pas sous les formats LibreOffice, je trouve. Au moins une chose en commun avec WPS Office. Elle dispose néanmoins de son propre format de document pour chacune de ses applications et enregistre également sous formats Microsoft Office même quand vous êtes sur Linux.

Pour ceux qui, comme moi, utilisent un gestionnaire de fenêtre (openbox, i3, awesome,etc...) au lieu d'un bureau normal (Gnome, Xcfe, Loki, etc..) voici les commandes pour les applications: $planmaker18free, $textmaker18free, $presentations18free . Les fichiers se trouvent évidemment dans le répertoire principal des binaires (/usr/bin) et vous pouvez créer vos commandes personnalisées avec des liens symboliques sans problème. Et pour conclure, faites comme vous voulez...


    LIBRE DE PARTAGER SUR:

Qu'en pensez-vous ?👇 Réagissez...