Fermer
Kwashi EliE.

À propos de moi

Kwashi EliE.

Le Logiciel Libre entre Web, Design et Administration Système par un Africain, OpenSource Evangelist

Retrouvez-moi sur

[🐧Open Source Evangelist]

Préc. Suiv.

Comment utiliser les Commentaires sur le web pour enrichir nos contenus: tout s'apprend.

OpenMind 05-07-2018 10:15
    PARTAGER SUR:

Le titre peut paraître ridicule (oui, on me l'a dit); il ne l'est pas moins que le fait de ne pas savoir se servir des commentaires d'articles sur la toile. Très chers, je viens par la présente solliciter auprès de votre haute bienveillance, la faveur de toucher ce problème amer sur la blogosphère africaine surtout togolaise: la "com-phobie" (phobie des commentaires) . Bien-attendu, je vais encore faire part de mon jugement personnel qui n'engage que moi. Ce problème concerne notre sous-région; je vais juste me focaliser sur le cas du Togo avec la possibilité de généraliser quelques points.

De quoi parle l'auteur?

Les commentaires sur le web... Bien que convaincu que ce long coup de gueule sur ce problème ne comptera pas non plus des commentaires, je vais aller jusqu'au bout.
Nous sommes nombreux à crier de nos jours "digital marketing" ici et là. Rien qu'à Lomé, le nombre de formations en communication digitale et d'agences de communication spécialisées en ce domaine est impressionnant; allez savoir ce qui se racontent. Je suis prêt à mettre ma main au feu que +75% de ces prestataires de services digitaux (formations et campagnes) ignoraient jusqu'à cet instant précis (l'instant de cette note) le rôle des commentaires dans la stratégie web-marketing. Allons... Avouons-le: ce n'est pas de notre faute non plus. On nous a dit "que tout le monde n'a qu'à entreprendre avec l'internet et la 3G": Go!
Différent de l'exercice de français ou de philo (pour ceux qui ont fréquentés et non des autodidactes comme moi), les "commentaires" sur le web est un outil qui permet aux internautes de disposer d'un canal ouvert et libre pour s'exprimer à propos des sujets que traitent les contenus qui leur sont proposés. Chaque article de blog sur un site où le droit au commentaire est donné à chaque visiteur requiert l'attention des lecteurs sur la thématique traitée. Ceux-ci se voient dans la position de donner leur "avis", de poser leurs "interrogations", de laisser entendre leurs "coups de gueules". L'usage étendu de cet outil permet sans effort de booster le web-marketing, le référencement et le plus grand de monter, animer et participer à des communautés. Si, auprès de certains prestataires de services numériques, un devis de création de site internet/blog vous facture également l'intégration d'un système de commentaires c'est parce que cela n'est pas un accessoire bonus. Avant l'avènement des médias sociaux, les commentaires sur les blogs étaient déjà connus. Les médias sociaux (surtout les réseaux sociaux) ayant compris l'importance de cet outil l'ont tous intégré à nos fil-d'actualités afin de nous faire participer inconsciemment à des débats jamais lancés mais toujours animés: nous réagissons en commentaires sur Facebook, Linkedin, Twitter (réponses), Instagram, etc... et nous fournissons ainsi de la donnée brute à ces entreprises qui les utilisent farouchement pour analyser nos comportements et notre manière d'appréhender les choses en vue de vendre des services de positionnement et de publicités à tout va.

Pourquoi les gens ne commentent pas? Voici quelques facteurs

1. Ignorance du concept

Notre culture numérique a un gros problème d'éducation à la base. L'internaute moyen n'est que "mobinaute", pire encore, ce dernier est un acteur de l'écosystème numérique du moment où son utilisation de l'internet se limite à une seule application de discussion instantanée. Même l'enseignement (primaire, secondaire et universitaire) ne facilite pas une éducation numérique conséquente à l'ère où la "révolution numérique" devient un truc de super-héros; les conséquences, bien que désastreuses n'inquiètent apparemment pas nos gouvernants: voici le nœud du problème dans notre sous-région.

Il faut que les utilisateurs de l'écosystème digital aient une connaissance basique des outils mis à leur disposition pour qu'ils puissent les utiliser à bon escient: malheureusement, nous sommes trop loin du compte même en 2018.

Nous comptons un grand nombre de néo-blogueurs dernièrement et le contenu qu'ils produisent est destiné de facto à une cible sous-régionale (pour ne pas dire locale). Ces internautes ignorent ce que c'est que "le fait de s'exprimer sur un article" et personne ne se dérange pour réagir à propos pour réveiller les gens. Le plus intéressants, ce sont les responsables de blogs, les centaines de "Community Managers" qui ne savent pas comment produire du contenu encourageant des commentaires afin d'exploiter ces derniers de façon productive: comme quoi, commenter et collecter des commentaires est un art. En ce qui concerne le "comment ça marche des commentaires", j'en viens dans la dernière plus bas.

2. La méconnaissance de l’intérêt des commentaires pour tous

Ce facteur dépend plus des auteurs de contenus et Community Managers que des internautes lecteurs; quand nous publions un article sur notre blog puis copions l'article et la partager dans des groupes de discussions, c'est contre-productif. Les avis récoltés dans ces groupes de discussions n'alimentent pas notre contenu et ne servent donc pas à grande chose.
D'autre part, nous notons des retards de modération des commentaires sur quelques uns de nos blogs qui en récoltent un peu. Pire encore, nous manquons d’interactions avec les lecteurs dans les fils de commentaires: un billet récolte souvent +65% de questions d'approfondissement en commentaires et sont appelées à vite être répondues. En répondant rapidement à ces questions de votre public, vous marquez des points de confiance et confirmez ainsi votre expertise sur le sujet dont vous traitez. Puisqu'on est dans un fil de commentaires, vous avez toujours le choix de continuer la discussion à travers votre réponse comme en philo: "chaque réponse est une nouvelle question" dixit Karl Jaspers. Vous enrichissez ainsi votre contenu et fournissez une référence à votre public de quoi les encourager à vous suivre et vous faire connaître. D'autre part, nous ignorons également l’intérêt de réagir en commentaires sur d'autres blogs que le notre: et bien, les commentaires étant ouverts à tous (très souvent) convenez avec moi que vous disposez là d'une importante ressource de publicité. Vous pouvez donner votre avis d'approfondissement d'un sujet en commentaire sur un blog, en laissant comme référence un contenu provenant du votre en guise de support pour les autres. Cela influence sur votre référencement grâce au "link building et le backlinking" et vous attire du trafic qui impacte votre "page ranking". Débrouillez-vous à produire des commentaires qui vous font remarquer: tous les commentaires ne sont pas égaux.

3. La part de l'expérience utilisateur des blogs

On ne le dira jamais assez: le succès des sites internet et des blogs de nos jours dépendent beaucoup du design; pas seulement de l'apparence mais également de l'expérience utilisateur. L'iconographie, la typographie oui, mais, comment disposer les éléments pour ne pas faire fuir les visiteurs.
On est d'accord que la paranoïa des "méga" dans les pays de la sous-région ne facilite pas vraiment les interactions entre nos blogs et le public connecté; il nous faut également leur permettre de facilement trouver les modules de commentaires de façon à les inciter à réagir. Avant tout, il faut que le chargement des pages de nos articles soient optimal sur nos blogs, ceci dépend de comment notre blog a été conçu ou développé. Ensuite, vient la disposition des modules: on peut facilement inciter les internautes à poser des questions en leur montrant des réactions d'autres internautes autre qu'eux; le formulaire de commentaire doit être visuellement accessible et non rétracté dans un autre menu ou derrière un autre lien. L'authentification (anti-spam) doit aussi servir et ceci dépend du type de programme ou de services utilisés pour la gestion des commentaires. Les commentaires anonymes peuvent être permises, oui, mais je le déconseilles personnellement; il en va de votre sécurité (celui de votre blog) mais aussi de votre notoriété: les commentaires nuisibles peuvent ternir votre image de marque en un battement de cils.

Le #CommentÇaMarche des Commentaires sur un blog

Je tiens à rappeler que quand on dit "blog", on parle d'un site web qui propose des article sur une thématique donnée suivant une fréquence arbitraire ou non; ces contenus sont postés de façon chronologique pour des lecteurs. Ces derniers peuvent partager le contenu dans leur réseau de contacts grâce au lien de chaque contenu. Pour interagir avec ce contenu, les internautes se serviront des commentaires. Chaque fil de commentaire fait office d'un fil de discussion particulier relatif à un contenu précisément. Un blog peut compter 500 commentaires en tout provenant de 60 personnes et repartis sur 10 contenus (billets, brèves, zoom, tutoriels). Quand vous accédez à un contenu (article) sur un site web, la page vous présente habituellement les éléments suivants:

  • Titre de l'article, Date de publication
  • Nom de l'auteur,
  • Les commentaires

Quand vous finissez la lecture de l'article, les commentaires suivent en dessous: ce sont les avis des autres internautes qui vous ont précédé. Il peut s'agir de questions comme de points de vue informatifs.

Vous pouvez y trouver des précisions sur le sujet dont l'auteur n'avait pas fait cas dans son contenu. Comme c'est un fil de discussion, vous trouverez des réaction-réponses d'autres personnes, comme sur un forum ou encore dans un groupe de discussion sur Telegram, Whatsapp, voire Facebook, Twitter, ...

Vous avez la possibilité, vous aussi, de réagir comme eux. Et pour celà, il vous faut être authentifié en tant qu'humain: vous devez utiliser un compte utilisateur personnel et propre à vous afin de nourrir la transparence de ce système d'informations.
Selon le service utilisé par l'administration du site/blog, le système d'authentification peut varier:

  • Créer un compte utilisateur gratuitement sur le blog pour commenter
  • Créer un compte utilisateur grâce au services tiers de Google, Facebook, etc...
  • Fournir juste un pseudo arbitraire afin de commenter sans vous authentifier: l'option malsaine à éviter
    Une fois authentifié dans le navigateur web qui vous sert à lire l'article, vous pouvez dès à présent commenter librement tous les articles de ce site ou d'un autre site:

EXEMPLE-1: Avec votre compte Facebook ou Twitter

Si l'administration du blog a intégré un module qui vous autorise à utiliser votre compte de réseau social, vous avez juste besoin d'ouvrir votre compte dans un autre onglet de votre navigateur web (Firefox ou Chrome) sur le site www.facebook.com ou www.twitter.com. Du moment où cela est déjà fait, quand vous avez l'icône de votre réseau social sur le formulaire de commentaire du blog, vous n'avez juste qu'à cliquer dessus pour vous authentifier et jouir de la libre expression sur les commentaires.

EXEMPLE-2: Avec votre compte Google/Gmail

Le principe avec le compte Google (www.gmail.com) est pareil que le cas Facebook/Twitter mais en mieux: votre compte Google étant généralement le compte d'activation principal de votre téléphone Android et de plusieurs autres services en ligne, il est souvent déjà enregistré dans votre navigateur web. Le choisir si l'option est disponible sur le module de commentaire d'un blog est plus qu'un bon choix. L'autre avantage en choisissant toujours le compte Google pour ces genres de choses est que Google est devenu inévitable pour tout le monde (un mal nécessaire); et il vaut toujours mieux que votre compte Gmail vous serve à ceci que votre EMail professionnel ou encore votre compte facebook/twitter.

EXEMPLE-3: Un nouveau compte sur le blog lui-même

Il suffira juste que vous fournissez votre adresse EMail pour que le compte soit créé. Généralement, en fournissant votre EMail, le Blog vous envoie un mail de validation dans votre boite. Vous devez ouvrir votre boite de réception et cliquer sur un lien de validation contenu dans ce mail afin de prouver que vous êtes bien un humain et non un robot (voire un virus informatique). Une fois la validation effectuée, vous pouvez désormais réagir à tous les commentaires sur ce blog en vous authentifiant avec votre adresse EMail.

En réagissant aux commentaires, vous posez directement vos inquiétudes et vos critiques, et à l'auteur, et aux internautes. L'auteur se verra dans l'obligation de vous répondre en apportant plus d’éclaircissement et à vous de saisir ce canal pour "parler" au sein de sa communauté; à vous de tourner cette opportunité en votre avantage de façon intelligente tout en évitant de vous faire bannir de son site quand il vous arrive de lui manquer de respect ou d'être agressif sur un point divergent. Quoi que, même si vous êtes bannis, il existe toujours 10001 façons d'interagir en contournant son blocus: je vous l'apprendrai volontiers 😋🙈... encore faut-il que vous commenciez à changer la donne d'abord.
Pour enrichir le peu de contenu en ligne provenant de l'Afrique, utilisons autrement le web: n'ayons plus la phobie des commentaires, pour l'amour du ciel.


    LIBRE DE PARTAGER SUR:

Qu'en pensez-vous ?👇 Réagissez...